< Retour aux articles

À quoi sert un expert-comptable ?

26/8/2020

Sommaire

Créer son entreprise nécessite à bien des égards de se confronter à plusieurs professions avec lesquelles on doit se familiariser. Le métier d’expert-comptable fait partie de ces professions. 

En effet, un jeune entrepreneur sera forcément mis à un moment donné devant un choix à faire : faut-il engager un expert-comptable pour la gestion de sa comptabilité ? Est-ce nécessaire ? Y a-t-il d’autres alternatives ? Est-il possible de gérer sa comptabilité soi-même ?

Autant de questions, qui, pour obtenir une réponse, nécessitent une présentation complète du métier d’expert-comptable.

Qu’est-ce qu’un expert-comptable ?

Un expert-comptable est un professionnel, diplômé en comptabilité et gestion, et affilié à l’ordre des experts-comptables. Il est, de fait, soumis à un code moral et à une éthique de travail validés et éprouvés par la communauté des experts-comptables. 

L’expert-comptable a pour fonction d’aider l’entrepreneur dans la gestion de sa comptabilité. Il a donc, pour l’entreprise, un rôle déterminant, puisqu’il permet surtout au chef d’entreprise de se soulager d’une charge de travail non-négligeable.

La comptabilité d’une entreprise

Il faut, pour saisir l’importance de la fonction d’expert-comptable, bien comprendre que la comptabilité n’est pas une part facultative du travail d’un entrepreneur, mais bel et bien une obligation légale.

Une entreprise se doit de garder une trace précise des entrées et sorties d’argent, à travers un livre des comptes dont la tenue doit répondre à certains critères légaux. Il est également obligatoire de fournir chaque année, auprès du Greffe du Tribunal, des comptes annuels (comprenant un bilan, un résultat de comptes et une annexe contenant tous les documents jugés utiles).

Ces comptes annuels doivent donc, pour pouvoir être rendus dans les conditions imposées par la Loi, pouvoir s’appuyer sur une comptabilité précise et bien tenue tout au long de l’année.

Il est également obligatoire de conserver toutes les factures d’achat et de vente d’une entreprise, qui doit être capable de les fournir à tout moment en cas de contrôle fiscal. Cela implique donc, de même que pour tout le reste, une organisation fonctionnelle et un système de classement des factures efficace.

Les missions de l’expert-comptable

Comme nous venons de le survoler, il apparaît que la comptabilité d’une entreprise nécessite beaucoup de rigueur et d’organisation. C’est pour cette raison que l’entrepreneur a recours à l’expert-comptable pour gérer à sa place tout ou partie de ces obligations comptables, qui peuvent être très chronophages. 

La plupart du temps, l’expert-comptable est un prestataire extérieur à l’entreprise, travaillant dans un cabinet de comptabilité. Lorsqu’un entrepreneur fait le choix d’embaucher un expert-comptable, il se lie donc avec ce prestataire.

L’expert-comptable a un large éventail de qualifications, qui lui permettent de se charger d’un grand nombre de missions.

  • L’établissement des comptes annuels. 

Il s’agit de la mission principale de l’expert-comptable, puisque, comme l’on vient de l’expliquer, il s’agit de l’aboutissement de la comptabilité d’une année entière.

  • L’examen limité des comptes annuels, et les missions d’audit contractuels.

Il s’agit pour l’expert-comptable d’effectuer une mission d’examen attestant que l’entreprise dont il a établi les comptes annuels est fiable et agit dans les règles. En d’autres termes, il s’agit d’attester qu’il ne se passe rien de suspect dans les comptes de l’entreprise.

  • Les missions de conseil

Lorsqu’un entrepreneur choisit de travailler avec un expert-comptable, c’est un véritable partenaire qu’il choisit. Fort de ses qualifications et de son expérience, l’expert-comptable pourra conseiller l’entrepreneur aux différents stades de la vie de son entreprise. Il sera notamment d’une aide précieuse au moment de la création de l’entreprise, pour dispenser ses conseils dans différents domaines :

  • Pour le choix de son statut juridique, l’entrepreneur peut se faire conseiller par un expert-comptable. En fonction de l’activité exercée, en fonction de la taille de l’entreprise et de beaucoup d’autres facteurs qu’un expert-comptable saura reconnaître, il pourra conseiller le choix d’un statut adapté (micro-entreprise, SARL, EURL…)
  • Pour monter le projet de l’entreprise, les conseils d’un expert-comptable peuvent également être utiles. Il pourra en effet aider l’entrepreneur à optimiser son projet du point de vue financier. Les conseils de l’expert-comptable pourront notamment être très importants lorsque l’entrepreneur devra prendre la décision importante du financement de son entreprise - levée de fonds, emprunts…

Selon une vue d’ensemble que nous avons résumée ici en quelques points, le métier d’expert-comptable est donc multi-faces. Mais au bout du compte, c’est bien l’entrepreneur qui tient les rênes de son entreprise.

Faut-il avoir recours à un expert-comptable ?

Avoir recours à un expert-comptable n’est pas une obligation. Dans certains cas de figure, ce n’est pas non plus une nécessité. Le choix revient à l’entrepreneur : il peut tout à fait décider d’embaucher un expert-comptable, tout comme décider de ne pas en embaucher. Si l’entrepreneur décide de travailler avec un expert-comptable, c’est lui qui doit décider des tâches à attribuer à ce dernier. Le salaire versé par l’entrepreneur à l’expert-comptable sera donc déterminé en fonction de la charge de travail qui lui aura été attribuée.

Mais avant de prendre toutes ces décisions, l’entrepreneur doit bien connaître toutes ses options, et connaître les besoins de son entreprise en matière de comptabilité.

Les critères à prendre en compte

Il y a donc un certain nombre de critères à prendre en compte avant de décider si un expert-comptable doit être embauché par une entreprise.

  • La configuration de l’entreprise

En fonction de la configuration de l’entreprise, les besoins en matière de comptabilité ne sont pas les mêmes. 

Pour pouvoir se passer d’embaucher un expert-comptable, il faut qu’au sein de l’entreprise, au moins une personne ait la possibilité de s’occuper de la comptabilité. Cette personne doit, d’une part, avoir les qualifications requises pour s’occuper de toutes les tâches de l’expert-comptable, et d’autre part, avoir le temps de gérer toutes ces tâches en plus de ses attributions habituelles.

Il est fréquent de voir des chefs d’entreprise, à la tête de petites structures, endosser toutes les fonctions administratives. Parfois, cela fonctionne, du moins pour un temps. Mais lorsque l’entrepreneur n’a pas les qualifications requises, il est rapidement confronté à des difficultés, ou même à des problèmes, qui auraient pu être évités avec l’aide d’un expert-comptable…

  • La stratégie de l’entreprise

Lorsqu’une entreprise définit sa stratégie, elle va déterminer les domaines dans lesquelles elle compte investir ses forces. Si la comptabilité fait partie de ces domaines, elle consiste en une face importante de la vie de l’entreprise. Dans ce cas, il peut être stratégique de gérer la comptabilité en interne. 

Gérer sa comptabilité en interne, pour une entreprise, peut se traduire de différentes façons.

  • créer un service comptabilité, avec un ou des experts-comptables à temps plein ;
  • faire sa comptabilité soi-même.

Nous reviendrons sur ce dernier point. Le premier, comme nous pouvons le deviner, concerne particulièrement les entreprises avec une charge en comptabilité importante - les TPE et PME ne sont pas concernées en premier lieu. Pour créer un service comptabilité, et embaucher un expert-comptable interne à l’entreprise, il faut que le budget alloué à la comptabilité par l’entreprise soit conséquent.

  • Le budget alloué à la comptabilité

Pour embaucher un expert-comptable en interne, il faut que le budget alloué par l’entreprise à la comptabilité soit suffisant pour verser tous les mois un salaire à l’expert-comptable. On imaginerait donc que ce choix concerne les entreprises avec le plus gros budget comptabilité.

Or, il s’avère bien souvent qu’un prestataire extérieur qui gère toute la comptabilité d’une entreprise est plus coûteux qu’une embauche en interne. Il revient donc à l’entreprise de faire son choix correctement en analysant les différentes possibilité.

Dans les petites entreprises, et notamment celles où le budget est un problème, on préfèrera se passer complètement d’expert-comptable, et prendre en charge toutes les tâches de comptabilité soi-même

Quand faire sa comptabilité soi-même ?

Gérer sa comptabilité soi-même, dans son entreprise, c’est ce qu’on appelle l’internalisation de la comptabilité. 

Comme nous l’avons expliqué, il est toujours préférable pour un entrepreneur qui décide de gérer lui-même sa comptabilité d’avoir des bases techniques et des connaissances suffisantes pour pouvoir s’en sortir sans se retrouver dans l’embarras face à des tâches plus compliquées.

Il existe néanmoins des solutions. L’entrepreneur qui ne souhaite pas dépenser trop d’argent dans l’embauche d’un expert-comptable et s’occuper lui-même de sa comptabilité malgré son manque de connaissance peut s’équiper d’un logiciel de comptabilité.

Avec l’aide d’un logiciel de comptabilité, les connaissances légales et techniques qui manquent à l’entrepreneur peuvent être palliées, du moins en partie. Le logiciel de comptabilité peut permettre une gestion fluide de la comptabilité, au moins pour la comptabilité quotidienne.

Quand déléguer à l’expert-comptable ?

Pour une gestion en externe de la comptabilité d’une entreprise, on parle d’externalisation de la comptabilité.

On préfère l’externalisation quand le recours à un prestataire extérieur entre dans le budget comptabilité de l’entreprise.

Avoir recours à un professionnel pour la gestion des tâches de comptabilité comprend des avantages évidents

  • Un travail de qualité : le travail de comptabilité sera toujours mieux effectué par un professionnel que par un amateur. L’expert-comptable connaît les subtilités du métier.
  • Votre sécurité : une comptabilité mal faite peut entraîner de sérieux problèmes, notamment au niveau fiscal. Avoir recours à un professionnel, c’est l’assurance d’éviter ce genre de mauvaises surprises.

Il est également important de comprendre que ce choix n’est pas soit tout blanc, soit tout noir. Il est possible de choisir de déléguer seulement quelques tâches à un expert-comptable extérieur à l’entreprise.

Par exemple, un entrepreneur peut tout-à-fait décider de gérer lui-même son livre des comptes, et d’organiser lui-même ses factures, mais de déléguer à un expert-comptable les tâches de plus grande ampleur, comme l’établissement des comptes annuels à la fin de l’année.

Pour ce cas de figure, on conseille aux entrepreneurs d’avoir recours à un logiciel de pré-comptabilité.

Utiliser un logiciel de pré-comptabilité

Un logiciel de pré-comptabilité est particulièrement adapté pour les entrepreneurs qui décident de partager les tâches avec un expert-comptable.

En effet, le logiciel de pré-comptabilité va permettre de faciliter la tâche à l’entrepreneur. Il va lui permettre de gérer lui-même ses comptes et ses factures au quotidien, et de préparer le grand livre des comptes, et ce même sans connaissances approfondies en la matière.

Le logiciel de pré-comptabilité ne fait pas les bilans comptables. Il suffit de présenter le livre établi par le logiciel à un expert-comptable pour qu’il s’en charge lui-même. L’entrepreneur peut également décider de faire appel à un expert-comptable ponctuellement, pour les grosses opérations comptables trop compliquées à gérer pour lui.

Pour conclure, on peut dire qu’un expert-comptable sert à beaucoup de choses, et particulièrement à soulager l’entrepreneur de tâches qu’il n’a ni le temps, ni les qualifications pour réaliser. 

Cependant, cela ne signifie pas que le recours à un expert-comptable soit systématique pour l’entrepreneur, qui peut tout-à-fait partager les tâches, et s’aider d’un logiciel efficace.

Envie de lire plus d'articles ? 

Essayez gratuitement Sinao maintenant

Vous êtes à un clic de rendre plus simple votre gestion !