< Retour aux articles

Gérer sa comptabilité soi-même ou avoir recours à un prestataire extérieur ?

Pour un entrepreneur, la question finit forcément par se poser à un moment ou un autre : comment gérer la comptabilité de son entreprise ? Certains préfèrent faire appel à un prestataire extérieur, et d’autres font le choix de gérer eux-même leur comptabilité en interne.

26/5/2020

Sommaire

Pour bien en comprendre les tenants et les aboutissants, voici quelques pistes pour vous aider à prendre une décision.

Les critères à prendre en compte

Avant de faire son choix - déléguer sa comptabilité à un expert comptable ou bien la gérer soi-même - il y a un certain nombre de critères à considérer, qui doivent peser dans la balance.


  • L'organisation de votre entreprise

Pour pouvoir gérer sa comptabilité en interne, il faut que la configuration de l’entreprise s’y prête. 

Une personne au moins doit être en mesure de s’occuper de la partie comptabilité. Il faut avec les qualifications requises pour être capable de gérer la comptabilité soi-même, en s’adaptant aux cadres légal et institutionnel, qui évoluent pratiquement chaque année.

Dans les TPE, bien souvent, il s’avère nécessaire de faire appel à un prestataire extérieur pour la comptabilité. 

Dans les petites structures, les dirigeants ont bien souvent l’habitude d’endosser toutes les fonctions administratives. Néanmoins, la comptabilité étant une discipline compliquée, il n’est pas stratégique de se charger d’une tâche d’une telle ampleur lorsqu’on n’a pas les compétences nécessaires.


  • La stratégie de l’entreprise

Les fonctions assurées en interne par l’entreprise doivent être cohérentes avec la stratégie actuelle de cette dernière.

Les forces vives de l’entreprise doivent se concentrer sur les aspects jugés essentiels dans la stratégie de l’entreprise. Si la comptabilité en fait partie, on préférera donc la gérer en interne.

Si, au contraire, la comptabilité n’est pas considérée comme stratégique, on préférera la déléguer à un professionnel et se concentrer, en interne, sur les tâches jugées plus centrales.


  • Le budget alloué à la comptabilité

Dans les structures relativement grosses, le choix peut vaciller entre avoir recours à un prestataire extérieur ou embaucher un expert-comptable en interne. Il faut alors réfléchir au budget que vous comptez octroyer à la gestion de votre comptabilité.

Généralement, le recours à un prestataire est plus coûteux. Cependant, les modalités de rupture du contrat sont beaucoup plus flexibles et moins compliquées qu’avec un salarié en interne.

Dans une petite structure, si le budget est un véritable problème, que la comptabilité n’est pas trop compliquée et que le dirigeant possède les acquis nécessaires pour s’en occuper lui-même, alors on préférera la gestion en interne, mais sans embauche.


Un prestataire extérieur pour sa comptabilité ?

L’externalisation (le recours à un prestataire extérieur), c’est le fait de confier la comptabilité d’une entreprise à un expert comptable qui ne dépend pas de la structure, mais a, bien souvent, son propre cabinet de comptabilité.

Puisque l’expert-comptable est, de fait, expert en comptabilité, vous vous assurez un travail de qualité. Puisque des mesures légales obligent les experts comptables à être assurés, vous garantissez également votre sécurité.

On choisira son expert-comptable selon deux critères principaux : le coût de ses prestations, et son adaptabilité aux besoins spécifiques de l’entreprise.

Une gestion en interne pour sa comptabilité ?

C’est ce qu’on appelle l’internalisation. Pour que la comptabilité puisse être gérée au sein de l’entreprise, il convient que cette dernière s’équipe des outils appropriés.

Il faudra commencer par choisir un logiciel de comptabilité. Il peut être installé directement sur les postes de travail de l’entreprise, ou bien la comptabilité peut s’effectuer en ligne.

Ce choix peut être stratégique et fonctionner de façon tout à fait convaincante. Il faut néanmoins bien considérer le fait que, dans ce cas de figure, l’entreprise doit également gérer seule les tâches comme les travaux d’inventaires, et l’établissement des comptes annuels.

Des solutions hybrides pour sa comptabilité

Une entreprise peut tout à fait décider de partager les tâches entre internalisation et externalisation.

Par exemple, l’entreprise peut s’occuper en interne de la saisie comptable, puis déléguer à un expert-comptable les tâches de plus grande ampleur, comme les comptes annuels ou les travaux d’inventaire.

Ces solutions hybrides sont multiples et sont adaptables en fonction des besoins de l’entreprise. Elles peuvent également permettre de faire des économies sur la comptabilité, en limitant les dépenses auprès de l’expert-comptable.


Envie de lire plus d'articles ? 

Testez gratuitement pendant 30 jours

Découvrez Sinao en version complète gratuitement pendant un mois !